Travailler le métal pour construire divers ouvrages, le métier de métallerie d’art relève des talents d’artiste composé au professionnalisme. Il joint l’utile à l’agréable en façonnant des objets en belles décorations. Les réalisations sont aussi diverses que les besoins allant des objets décoratifs aux grands édifices d’architecte

A la découverte d’un métier ancestrale au technique moderne

La métallerie d’art est la manière de travailler le métal pour en faire des ouvrages de petites et grandes tailles. L’artisan métallier crée des pièces personnalisées allant des plus simples aux réalisations des plus audacieuses. Il peut aussi restaurer des objets anciens en métal.

Les principaux matériaux travaillés sont : l’acier, le cuivre, le bronze, l’aluminium, l’inox, le laiton mais aussi le fer ou encore l’étain. Le métallier façonne ses œuvres par diverses techniques souvent inspirés des pratiques ancestrales. Toutefois, les nouvelles technologies apportent des possibilités variées permettant de mieux travailler le métal. Le professionnel de la métallerie d’art effectue ses prestations dans le respect des règles de sécurité et d’hygiène.
Les réalisations sont aussi diverses que les besoins :
• Les grands ouvrages métalliques tels que : les statuaires monumentales, les portails, les rampes d’escalier ou l’escalier en lui-même, les grilles ornementales, les gardes corps, les clôtures, etc.
• Les petits objets métalliques comme les serrures anciennes, les couteaux, les armes, de objets décoratifs, les statues, les loquets et verrous…
• Différents mobiliers intérieurs ou extérieurs : ameublements, luminaires et divers objets ornementaux

Si la métallerie d’art s’inspire des forgerons d’Antan, c’est parce que le métier tient aux valeurs durables procurées par les pièces uniques et personnalisées dans le but de satisfaire le besoin du sur-mesure. Par ailleurs, les techniques modernes permettent d’apporter de la finesse et d’améliorer la qualité des ouvrages métalliques réalisés.

La métallerie d’art et ses étapes de réalisations

Plusieurs étapes se succèdent dans la réalisation des ouvrages métalliques. En générale l’étape de façonnage s’établit comme suit :
Le traçage : il consiste à créer les bases qui serviront pour donner forme à l’objet voulu. L’artisan métallier travaille à partir d’un plan ou modèle et trace dans la matière brute. Cette étape est très importante car de cette base partira la réalisation ou pas du modèle demandé. Elle peut être assistée par ordinateur en se servant de divers logiciels.
Le découpage : le professionnel requiert ici l’utilisation des machines spéciales et outillages destinés à cette fonction. Dans cette étape également, on allie savoir-faire ancestral et technique moderne grâce à l’utilisations des outils tels que : l’enclume, la scie, le marteau, les cisailles ou encore les rouleuses
L’assemblage : l’artisan métallier assembles les pièces préalablement découpées à l’aide de technique de soudage et de rivetage. L’ouvrage prend forme et l’on peut déjà apercevoir son aspect général avant l’ultime étape
La finition : dernière étape et non des moindres, l’artisan métallier effectue le polissage, les peintures, la décoration et ornement des pièces assemblées. Cette étape est très cruciale car elle permet de donner l’aspect visuel final de l’objet. Elle nécessite de la finesse et de la méticulosité, un travail minutieux pour satisfaire la partie « art » du métier.

Les formations nécessaires pour œuvrer dans la métallerie d’art

Si ce métier ancestrale a su perpétué au fil des générations, c’est parce qu’il allie l’art au besoin quotidien. En effet, la métallerie d’art satisfait les besoins des adeptes de pièces personnalisées combinant valeurs anciennes et design moderne. C’est un métier à fort potentialité, milieu moins concurrentiel. Cependant, il nécessite des savoirs faires hors pairs et de très grand sens de la créativité afin de se démarquer.

Pour cela, devenir artisan métallier n’est pas donné à tous. Des compétences techniques s’ajoutent aux qualités humaines si on veut réussir dans le domaine :
– Des compétences techniques (ingénierie industrielle)
– Des aptitudes au travail à condition physique : le métallier manipule des matériaux lourds, travaille souvent en extérieur et s’expose à des températures élevées
– De la minutie : la précision est très importante
– Beaucoup de créativités : comme c’est un métier d’artiste, il repose sur la créativité

De nos jours, des formations diplômantes sont proposées pour devenir artisan métallier. Elles sont très variées, par exemples :
– CAP serrurier-métallier
– CAP ferronnier
– CAP outillage/ouvrage métallique
– Bac pro bâtiment option métallerie
– Bac pro réalisation d’ouvrage chaudronnier et structure métallique
– Bac pro technicien outilleur

Pour les plus assidus, ils peuvent continuer dans des formations plus avancés dans le métier et s’orienter vers les voies générales et technologiques comme : ingénierie en construction métallique. Etant donné que l’apprentissage du travail de métal est très diversifié, les débouchés aussi sont multiples.

Le savoir-faire en métallerie d’art reste unique et relève d’une technicité qui joint les connaissances historiques aux touches modernes.