23 07 2014

Le « face-à-face » avec Christophe Barbier sur I-Télé

18 07 2014

« Un risque d’escalade sérieux » – BFM TV / RMC info

11 07 2014

La culture n’est pas un luxe

Aubervilliers, c’est Jack Ralite et le Théâtre de la Commune, c’est le Conservatoire à Rayonnement régional, ce sont toutes les associations qui parviennent, avec des moyens financiers et matériels souvent restreints, à réaliser des œuvres et à mener des projets de grande qualité pour un public varié, divers et toujours conquis. Je pense aux artistes de la Villa Mais d’ici, aux Frères poussières, aux Laboratoires, à La Brèche et à tant d’autres. Oui, Aubervilliers, c’est une ville qui à l’action culturelle dans son ADN.

Aubervilliers aurait aussi pu être la ville de l’Usine à films de Michel Gondry. Le célèbre réalisateur français souhaitait mettre à disposition, dans ce haut lieu du patrimoine qu’est la Manufacture des allumettes, le plateau, les outils et le savoir-faire nécessaires pour que les jeunes et les moins jeunes puissent écrire, tourner et monter leurs propres œuvres cinématographiques. Ce projet avait aussi une logique de complémentarité territoriale avec la Cité du cinéma de Saint-Denis, dédiée aux professionnels.

L’échec de son installation, que j’ai personnellement soutenue auprès des collectivités territoriales et de l’Etat, est une grande déception parce qu’elle aurait pu constituer un apport essentiel à notre commune en termes de rayonnement et d’éducation populaire. L’éducation ce n’est pas que l’école, c’est aussi l’éveil et l’épanouissement culturel.

Enfin, ce projet aurait pu révéler des talents et faire naître des vocations dans de nombreux domaines, car il ne s’agissait pas seulement de créer et tourner des films. C’était approcher l’ensemble des possibilités qu’offre le monde du cinéma et de l’audiovisuel, connaître des métiers peu exposés (monteur, scénariste, métiers de l’éclairage, etc.). Trop d’Albertivillariens ignorent qu’ils sont au cœur d’un territoire spécialisé dans ces métiers de la création. Alors que nos jeunes souffrent trop souvent d’un déficit d’information sur leur orientation, ce projet était l’occasion d’y remédier. Une occasion malheureusement gâchée.

01 07 2014

Ma question au Premier ministre sur le Conseil européen


Question d'Elisabeth Guigou à Manuel Valls sur… par ElisabethGuigou

01 07 2014

Enfin la croissance est au centre des politiques européennes


L'Opinion de Elisabeth Guigou par Lopinionfr